next up previous contents
Next: Stratégie Up: Autonomie Previous: Regarder au-delà de l'horizon   Contents

La soirée d'accueil

Les plaisirs célestes sont: une nourriture délicieuse, la compagnie de tendres jeune filles, la possession de beaux habits, parfums, couronnes de laurier...

La douleur de l'enfer réside dans les ennemis, les armes, la maladie. La libération est la mort, qui se produit lorsqu'on s'arrête de respirer.

Le sage sait profiter des plaisirs de ce monde.
- Carvaka, 6ème siècle av. J-C.

Métadate: 2.101-8:50:000 kD nouvel epoch
(Lundi  24 septembre 2057)
Espace propre de Kyle Tate (Version 6.1)

Six personnes se tenaient au pied d'une immense cathédrale ouverte faite d'arches gothiques entremêlées qui découpaient le ciel en un squelette de piliers et de voûtes de cuivre patiné et décorés de vignes fleuries. D'autres se promenaient ou discutaient en petits groupes, flânant sur les chemins tortueux entrecoupés de petits ponts voûtés qui enjambaient les ruisseaux et leurs grottes secrètes faites de buissons sauvages. Une brise légère agitait les arbres et les hautes herbes au son de l'eau qui chantait dans les fontaines et entre les rochers. Le paysage ressemblait à un étrange croisement entre une cathédrale, un jardin, et des ruines couvertes de ronces et d'herbes sauvages.

Kyle faisait les présentations, son visage éclairé par son enthousiasme plus encore que par la colonne de soleil qui l'encadrait.

«Terry, Jim, Sherrie, voici le docteur Nolen. C'est lui qui a dirigé notre groupe de recherche pour établir les procédures de trans-chargement et construire la Communauté Autonome. Docteur Nolen, voici les valeureux confrères qui font fonctionner notre usine de solution catalytique pour nanoconstructeurs à Kansas City.

Le docteur Nolen fit un large sourire, serrant chaleureusement la main de chaque étudiant.

- Bienvenue dans la Communauté, mes amis. Permettez-moi de vous présenter le docteur Michael Forest, du département de physique quantique de l'université de Aukland. Le docteur Nolen introduisit au groupe un homme de grande taille, élancé, aux cheveux grisonnants et aux épaules légèrement voûtées. Lui et sa femme ont tous deux rejoint la communauté. Dès que votre atelier aura fabriqué de quoi construire suffisamment de n\oeuds, toute son équipe nous rejoindra également. Michael, c'est l'équipe dont je vous avait parlé. Kyle est le jeune homme qui a résolu à la fois le problème de la réplication et celui de la programmation des nano-robots, qui ont bloqué l'avancée des nano-technologies avant que nos divers gouvernements ne les bannisse. Il dirige l'équipe de fabrication des nano-constructeurs et de la solution catalytique.

Michael Forest acquiesça.

- Je suis enchanté de vous rencontrer. Je dois dire que cette expérience dans le virtuel est véritablement remarquable. Sarah et les enfants se plaisent vraiment dans ce monde fictif que vous avez créé ici. Dois-je comprendre, Kyle, que ceci est votre espace propre ?

Kyle hocha, en observant le paysage.

- J'y ai consacré une part considérable de mon temps libre. Cet espace virtuel tout entier est abrité par une structure d'arches de cuivre interconnectées et couvertes de vignes. C'est une sorte de cathédrale qui fait à peu près un kilomètre de haut. Bien sûr, une telle structure ne pourrait exister dans le Physique; mais là, c'est une partie intégrale de la simulation, qui affecte les courants et les vagues des océans, et même le climat de certaines régions montagneuses de mon espace propre. Toute la cathédrale n'est pas à ciel ouvert non plus, il y a de grandes verrières de vitrail, qui affectent également le climat local. Dans cet ensemble néo-gothique assez dramatique sont également inscrits des exemples architecturaux de presque toutes les cultures. Ils ne sont plus petits que par la taille. Nous nous trouvons actuellement au milieu des ruines réaménagées en parc d'une ville romaine toute entière. D'où nous sommes, le paysage est surtout une interprétation artistique de la Rome antique, une sorte de vestige idéalisé, presque hédoniste.

Le docteur Forest éclata de rire.

- L'endroit rêvé pour passer notre soirée d'accueil. Il secoua la tête avec admiration. Le monde entier comme \oeuvre d'art... quel concept remarquable. Et dire que l'on peut y passer des semaines sans que s'écoulent plus de quelques heures dans le monde réel... Vous aviez raison, Larry. La Communauté Autonome a une avance certaine sur le reste du monde.

Le docteur Nolen sursauta.

- Le temps n'est pas tout, Michael. Kyle a été dans le Virtuel depuis plus longtemps que quiconque, d'une part parce qu'il a été le premier à se trans-charger, d'autre part parce qu'il a été le premier à avoir accès à un n\oeud de deuxième génération. Quelle accélération pouvez-vous observer, Kyle?

- À peu près un facteur six cent par rapport au monde physique. Vous ne vous en douteriez peut-être pas, mais j'ai vécu quelques 3,8 kilocircadiens dans le virtuel, ce qui correspond à peu près à une dizaine d'années de vie subjective. Plus de la moitié s'est écoulée depuis vendredi dernier, quand je me suis trans-chargé dans le tout premier n\oeud de deuxième génération réalisé avec des nano-constructeurs.

- Mon dieu, vous avez vécu cinq ans en un peu plus d'un week-end?

Kyle acquiesça.

- Mon ancien n\oeud de première génération a seulement un facteur d'accélération de trente, plus ou moins. La deuxième génération nous en donne plus de vingt fois plus. Les n\oe uds de troisième génération pourraient faire encore mieux, on attend des facteurs de plusieurs milliers. Ça a par contre un gros désavantage: le fait de se rétro-charger tous les jours pour entretenir son corps devient réellement pénalisant, même si on ne doit plus s'en acquitter que tous les cinq cent circadiens environ.

Le docteur Forest acquiesça.

- Vous êtes devenu un étranger pour votre propre corps.

- On pourrait dire ça, concéda Kyle. D'un autre côté, j'ai vécu dix ans en quelques petits mois, et plus de six de ces années dans les trois derniers jours. Ce qui fait que retourner dans le Réel devient un véritable choc culturel -nous ne sommes pas là-bas des dieux comme nous le sommes ici, et ça se ressent.

Le docteur Forest fronça les sourcils.

- Docteur Nolen, êtes-vous certain que ce matériel est sûr pour une utilisation prolongée?

- Oh oui, rassurez-vous docteur. Tant que vous vous rétro-chargez chaque jour pour faire la maintenance de routine sur votre corps, vous vous en sortirez bien. Si vous prenez des libertés avec vos exercices, vous pourriez vous retrouver avec des problèmes de santé; mais ce qui serait un effet secondaire de l'absence de mouvement, pas de la procédure de trans-chargement en elle-même.

Kyle acquiesça d'un signe de tête.

- Il se trouve que le docteur Nolen ici présent a développé ce que je considère comme l'un des plus grands avantages de la vie dans la Communauté Autonome, docteur Forest. Il a mis au point des architectures mentales qui nous permettent d'améliorer de manière radicale nos capacités cognitives et créatives, ainsi qu'un format d'engrammes permettant l'échange de connaissances, de mémoire, et même d'expériences psycho-actives. Le pire des problèmes que l'on peut rencontrer quand on retourne dans le Réel n'est pas la faiblesse de la chair -aussi inconfortable- fût-elle ni l'incapacité à contrôler l'environnement. C'est la perte de toutes les améliorations mentales auxquelles on vient à s'habituer ici. Les nouvelles structures de l'esprit ne peuvent pas être transcrites dans l'agencement biologique du cerveau, ce qui fait que l'on est en quelque sorte lobotomisé lorsqu'on se rétro-charge.

Le docteur Nolen frissonna.

- C'était effectivement un grand progrès, mais son prix est de ceux que j'aurais préféré éviter. Cathryne a élaboré une remarquable simulation d'un Bordeaux de la fin des années vingt. Puis-je vous en proposer?

- Avec grand plaisir, répondit Terry.

- De même pour moi, fit Sherrie, et bientôt toute l'équipe s'accorda pour trinquer.

- Kyle? demanda le docteur Nolen.

- Je vous en prie, fit-il avec un geste d'invitation dans la direction d'un banc de pierre tout proche.

Le docteur Nolen acquiesça, et le banc s'affaissa soudain pour se métamorphoser en une petite fontaine sculptée de nymphes et de sirènes.

- Allons, docteur, un peu d'ambition! Kyle fit un signe en direction de la fontaine, qui s'élargit et devint plus profonde, prenant des formes plus complexes, plus richement sculptées. Qu'en pensez-vous?

- Ça devrait nous convenir, concéda le docteur Nolen. Soudain, un liquide rouge sombre remplaça l'eau qui jaillissait en crépitant de la bouche des nymphes. Le soleil faisait étinceler les gouttelettes qui s'écoulaient en jets artistiques. Des calices de cristal prirent forme sur le rebord de pierre.

- C'est incroyable! s'exclama Jim, en saisissant l'un des calices, qu'il remplit dans le bassin.

- Effectivement, c'est incroyable, reprit Sherrie en faisant de même avec un second gobelet. Terry fut un peu plus direct. Dans un grand cri, il plongea tout entier dans la fontaine, éclaboussant au passage les autres convives d'un vin rouge sombre. Il s'assit en buvant à même le fond du bassin.

- Jim, c'est dégoutant! Les autres veulent boire dans cette fontaine, et toi tu te baignes dedans... sors de là!

Kyle donna une tape sur l'épaule à Sherrie.

- Il n'y a pas de quoi s'en faire. Les microbes ne sont pas simulés, et la seule saleté que l'on puisse trouver ici se trouve par terre, pas sur nos corps. Rien ne nous empêche d'aller tous nager dedans et de boire jusqu'à notre plaisir ou plus.

- Ou de rester sobre, si vous le préférez, ajouta le docteur Nolen.

- Faites comme vous voudrez, docteur, rétorqua Kyle en prenant du Bordeaux dans ses mains. Je viens de passer les deux derniers decadiei dans le Réel, et j'ai bien l'intention de m'enivrer proprement ce soir. Avec un sourir narquois, il fit prendre au vin la forme d'une sphère flottant contre ses doigts. Il la porta à sa bouche et but comme on mange une pomme.

Le docteur Forest éclata de rire.

- Eh bien, Docteur, puis-je laisser les nouveaux venus profiter de leur soirée ensemble?

- Oui, je vous rejoindrai tout-à-l'heure, Kyle.

- Mi casa es su casa, docteur! Merci pour le vin, il est absolument fabuleux.

- Remerciez Cathryne. C'est elle qui a passé Dieu sait combien de circadiens à peaufiner cette simulation.

- Et c'est une belle réussite! compléta Sherrie dans un hoquet. Elle leva son verre dans les rires de l'assemblée, but goulûment puis s'assit sur le bord de la fontaine pour le remplir à nouveau. Ce style de vie pourrait vite devenir une drogue,» ajouta-t-elle.

La seule trace de l'écoulement du temps était le mouvement graduel du soleil. Au fur et à mesure de sa course à travers le ciel, les rires se firent plus bruyants, les conversations plus animées, et les groupes qui évoluaient dans le parc plus nombreux et plus agités. Alors que le ciel prenait sa teinte dorée de fin d'après-midi, Kyle fit pousser des ailes à plusieurs arbres. Elles battaient doucement, accrochées comme des fleurs sur les branches qui ondulaient.

En riant, il cueillit une paire d'ailes d'une branche basse, et les colla sur ses épaules. «Au diable le Réel! s'écria-t-il en s'élançant ivre dans travers le ciel.

- Voler? Sherry était incrédule.

- Moi aussi! s'écria Jim qui se leva en titubant dans sa fontaine, dégoulinant de vin. Il attrapa à son tour une paire d'ailes qui poussait sur un arbre. Sherry, le dernier au sommet des arches est un imbécile! Il s'éleva, en battant des ailes avec vigueur. Une pluie de brindilles et de feuilles tomba sur Terry et Sherrie tandis que Jim jurait à pleine voie, tentant de se sortir du n\oeud de branches dans lesquelles il s'était coincé. TODO: reformuler

Sherrie jeta un \oeil à Terry, qui riait de bon c\oeur.

De toute façon, l'essentiel de la fête a l'air de se passer en l'air. On ferait aussi bien d'aller les rejoindre.»

Kyle trouva le docteur Nolen et le docteur Forest ensemble, assis près du sommet de l'une des arches. Le monde était une mer de telles structures qui s'étendait à l'horizon dans toutes les directions. Loin en-dessous d'eux, le monde était un océan de verdure piqué de lacs, fontaines et ruisseaux qui étincelaient sous le soleil. De petits groupes de personnes les survolaient, certains flottant en battant doucement des ailes, d'autres dansant follement dans les airs.

«Bonjour Docteurs, fit Kyle en se posant doucement au sommet d'une arche toute proche. Est-ce que la soirée vous plaît?.

- Kyle, le docteur Nolen prétend que vous auriez résolu le problème de la nanotechnologie tout seul...

Kyle haussa les épaules.

- Comme vous vous en rendrez compte par vous-même, ici, nous avons tout le temps dont nous avons besoin. Cathryne a réussi à retrouver quelques notes de recherches de - enfin, pour être honnête, je ne sais pas où elle les a trouvées. Quoi qu'il en soit, chacun des n\oeuds autonomes qui hébergent la communauté a plus de puissance de calcul que le reste du monde combiné. Tout ce dont nous avions besoin, c'était d'une simulation suffisamment bien conçue, de l'état de l'art au moment où a été passée la loi Disney-Hollings, et un peu de patience.

- Justement, j'étais en train de parler au Docteur Nolen des travaux de mon équipe concernant la manipulation de branes [TODO: trouver une traduction] à $n$ dimensions dans un espace de plus grande dimension.

Kyle secoua la tête.

- Avec tous le respect que je vois dois, docteur, je ne suis qu'un spécialiste en biologie moléculaire, pas un physicien. Je ne sais même pas ce qu'est un brane, et je comprends encore moins le reste de votre phrase.

- Vous connaissez le modèle des super-chaînes[TODO: traduction, superstrings]?

- Bien entendu. On en a tous entendu parler en cours de Physique au lycée. - Bien. Les super-chaînes sont des $n$-branes mono-dimensionnelles, pour lesquelles $n = 1$. La $m$-théorie et les modèles actuels basés sur la $m+n$-théorie prédisent que les $n$-branes de plus grande dimensionalité ont la même structure sous-jacente que la matière sub-atomique. Nous avons laborieusement établi la $n+m$-théorie sur des bases théoriques uniquement, et nous avons fait des découvertes mathématiques très intéressantes au cours des dernières semaines. Une fois que mon équipe sera trans-chargée dans la communauté, nous pouvons espérer avoir une progression bien plus rapide.

- C'est passionnant. Vous voulez dire que vous auriez découvert la grande théorie unificatrice qui a frustré les physiciens pendant les cent dernières années?

- Pas exactement, mais nous avons réussi à construire les prémices d'un modèle théorique qui pourrait nous permettre de manipuler la structure sous-jacente des espaces courbes de plus grandes dimensions. Ça pourrait avoir un impact incroyable sur notre compréhension de la physique théorique, et peut-être même quelques applications pratiques.

- Des applications pratiques? C'est-à-dire? demanda Kyle.

Le docteur Forest fixa son attention sur les petits personnages qui voletaient joyeusement, beaucoup, beaucoup plus bas.

Il est bien top tôt pour en parler, mais si nous arrivons à finaliser nos modèles, et qu'ils s'avèrent pertinents, il est possible qu'on puisse arriver à manipuler directement les géométries de Calabi-Yau, et de ce fait, à altérer la structure, la forme, les harmoniques et peut-être même la dimensionalité de leurs $n$-branes respectifs. On devrait, concrètement, pouvoir espérer marteler les super-chaînes pour leur donner n'importe quelle configuration.

Kyle secoua la tête.

- Je suis de nouveau perdu, docteur. Je crois que je vais devoir descendre et reprendre un peu du Bordeaux de Cathryne.

- Attendez! Le docteur Forest se leva. Si notre modèle marche, alors on pourra transmuter les particules subatomiques elles-mêmes, et peut-être même en créer d'autres. Transformer la matière en anti-matière, la matière en énergie, l'énergie en matière. Si ça fonctionne comme prévu, et on peut l'espérer, alors les possibilités seront infinies. De l'énergie peu chère à volonté, la transformation de la matière à l'échelle sub-atomique...

Le docteur Nolen se leva à son tour.

- Kyle, ce que Michael essaie de dire, c'est qu'un fois que son équipe est prête, il aimerait qu'un peu de solution catalytique et quelques nano-constructeurs lui soient réservés, pour qu'il construise son matériel expérimental.

- Ah, pour ça il faudra voir avec l'équipe Stratégie. Comme le docteur Nolen en est l'un des principaux animateurs, je dirais que vous avez de bonnes chances d'obtenir ce dont vous avez besoin. Kyle cligna des yeux. Cependant, pour moi, tout cela semble trop irréaliste. La loi de conservation de l'énergie ne rend-elle pas ce type de manipulations impossibles? Ou du moins, l'énergie nécessaire à la transformation de la matière en antimatière, pour reprendre votre exemple, n'est-elle pas supérieure à l'énergie libérée lorsque l'antimatière est consommée?

Le visage du docteur Forest s'illumina d'enthousiasme.

- Justement, nous pensons qu'il y a une conservation de la dimensionalité de l'espace, y compris des géométries Calabi-Yau courbes de plus grande dimension. Les lois de la thermodynamique physique dont vous parlez en sont la conséquence, dans l'état naturel. Si notre modèle tiens, nous pourrons introduire de la matière et de l'énergie dans l'univers en repliant l'univers dans ses plus hautes géométries. En fait, au niveau quantique, de la matière et de l'énergie sont introduits et extraits de notre univers en permanence, ce que nous pensons être un effet secondaire de cette conservation de la dimensionalité de l'espace.

- Comment? Vous dites que les lois de la thermodynamique ne sont que des phénomènes locaux? Kyle était incrédule.

- D'une certaine manière, oui. Vu sous un autre angle, imaginez l'eau dans son état naturel. Dans la nature, l'eau tombe du ciel, coule vers le bas, et finit dans les océans d'où elle s'évapore pour à nouveau tomber du ciel. Cependant, on peut faire en sorte que l'eau coule vers le haut si l'on utilise une pompe. On peut construire des digues, puiser dans les lacs pour irriguer, et même faire pleuvoir les nuages avant qu'ils ne soient prêts. Tant que la dimensionalité sous-jacente des substrats Calabi-Yau est conservée, on devrait pouvoir faire la même chose avec la matière et l'énergie. L'entropie est comme la matière qui coule toujours vers le bas. Sans intervention extérieure, elle sera toujours croissante. Cependant, c'est juste un effet secondaire de la topologie spatiale, pas une loi immuable. Nous pensons pouvoir manipuler la topologie spatiale sous-jacente. Si nous y arrivons, nous pourrons introduire -ou enlever- de l'énergie de ce que nous voyons comme le monde physique. L'entropie peut couler vers le haut!

Kyle était toujours sceptique.

- Donc si j'ai bien compris, vous voulez révolutionner nos vies avec des origami quantiques? De l'Énergie Libre pour les Hommes Libres?

Le docteur Forest émit un rire bruyant.

- Oui, quelque chose de ce genre. Si on y arrive, on pourra installer un marteleur de $n$-brane dans nos n\oeuds et les alimenter uniquement par réaction matière-antimatière. On pourrait ne plus dépendre du réseau électrique public. L'énergie ne serait pas gratuite, mais certainement pas très chère non plus.

Kyle écarquilla les yeux.

- Eh bin ça ça serait... mais que se passe-t-il en bas?

En regardant vers le sol, ils pouvaient voir la plupart des gens se poser au sol. Le niveau de bruit avait brusquement diminué, remplacé par un silence presque parfait, tout juste interrompu par quelques cris d'angoisse.

- Ordinateur, mode de commande. Téléportez-nous à la surface du sol, près du bord de la foule qui se forme en-dessous de nous.

Soudain, ils étaient par terre.

- Kyle, docteur Nolen, vous avez entendu?

C'était Cathryne L'Beau, qui envoyait sa voie en mode privé à travers la foule. Brusquement, elle se matérialisa près d'eux.

- Entendu quoi? demanda le docteur Nolen.

- J'ai tout juste sorti ça du réseau de la police californienne. Jacobson a été arrêté.

- Quoi! Kyle sentit son sang se glacer.

Le docteur Nolen était abasourdi.

- Cathryne, demanda-t-il, Est-ce que la Communauté Autonome a été mentionnée?

Elle secoua la tête.

- Non, mais son n\oeud a été saisi et catalogué parmi ses effets personnels. Si ça avait été une arrestation locale, il aurait pu rester dans un entrepôt de la région, sans suites; mais nous n'avons pas eu cette chance. Diable, on aurait dû s'en douter! Ça faisait déjà plus d'un hectodies qu'il était dans le Physique.

- Et c'est pour ça que vous avez joué les crackeurs avec les fichiers policiers, Cathryne? demanda calmement le docteur Forest. Parce qu'il tardait à revenir?

Cathryne fixa le docteur Forest. Un hectodies représente plus de trois jours dans le Physique, reprit-elle.

Il acquiesça.

- J'ai assimilé un engramme de connaissance concernant les unités de mesure temporelle de la communauté, répondit-il.

- On aurait dû s'en rendre compte bien plus tôt, continua-t-elle d'une voix qui trahissait trop bien son anxiété.

- Il a dû être mis au garde-à-vue jeudi dernier, nota Kyle. Il avait prévu de revenir jeudi soir ou vendredi matin. Quelqu'un sait-il combien de temps il est possible de résister aux techniques d'interrogation modernes?

Un silence malaisé répondit à sa question.

- D'après ma propre expérience de la torture, je dirais, pas très longtemps, osa enfin le Docteur Nolen.

- Pardon? Kyle était choqué. Quelle expérience pouvez-vous avoir de la torture et des interrogatoires policiers?

Le docteur Nolen secoua la tête.

- Je vous en parlerai quand la situation sera plus appropriée, Kyle.

- Rien ne prouve qu'il aura été torturé, interrompit le docteur Forest. Cathryne, pour quel motif Jacobson a-t-il été arrêté?

- Trouble de l'ordre public, répondit-elle avec amertume. Apparemment, il a participé à une manifestation contre la dégradation de l'enseignement à Berkeley. Il dénonçait les effets pervers du financement industriel de la recherche et de l'enseignement. Ils l'ont attrapé après la manif. Ça a l'air sérieux, ils est sur la liste noire des média. Ils l'ont mis en garde-à-vue fédérale.

- Mon Dieu... Nolen était choqué.

- Il a probablement un avocat qu'on pourra appeler. Le docteur Forest les regarda. Ça n'est pas si terrible. Tout ce qu'il a fait, c'est faire usage de sa liberté d'expression!

- Oui, et nous en connaissons chacun les limites. Le docteur Nolen secoua la tête à nouveau. S'il était aux mains de la Police, nous aurions une chance. Mais si le FBI l'a fait prisonnier et a interdit aux média de parler de lui, nous ne pouvons probablement plus rien faire pour lui. Son arrestation n'est même pas officielle. Il a été inscrit comme «disparu, enquête en cours», l'un des nombreux euphémismes dont nos services d'ordre public font usage quand ils ont besoin de faire disparaître quelqu'un.

- Ils ne vont tout de même pas le tuer! s'exclama le docteur Forest, pâle comme la mort.

- Qui sait? Ça ne serait pas la première fois qu'un militant disparaîtrait entre les mains du gouvernement. La voix de Kyle était pleine de rage, d'amertume.

- Nous n'en savons rien, l'arrêta le docteur Nolen, mais si c'est leur intention, il n'y a rien que nous puissions faire pour les en empêcher. Kyle, je veux que vous, Cathryne et le docteur Forest veniez avec moi. Réunion de crise de l'équipe Stratégie immédiatement.

- C'est judicieux, concéda Kyle. Même si les autorités ne connaissent pas encore la Communauté Autonome pour l'instant, ils la découvriront bien assez tôt.

- Pas forcément, répliqua le Docteur Nolen. Il a été arrêté pour trouble de l'ordre public, parce qu'il participait à une manifestation illégale. Il n'y a aucune raison pour qu'ils fassent le lien avec la Communauté Autonome, ou même qu'ils n'identifient le drôle d'objet qu'ils ont trouvé chez lui. Si tout va bien, nous aurons encore un peu de temps avant d'être découverts.

- Et si tout ne va pas bien? demanda le Docteur Forest.

Le docteur Nolen soupira.

- Soyons francs. Nous savons tous que tôt ou tard les autorités découvriront notre existence. Et à ce moment-là, elles feront tout ce qu'elles pourront -et Dieu sait qu'elles peuvent beaucoup- pour nous trouver et nous faire cesser. Nous ne sommes certainement pas prêts pour ce genre de confrontations. Pas encore. Bon sang, Kyle et ses copains ont tout juste lancé leur production de solution catalytique aujourd'hui. Il nous faudra au moins des semaines, probablement des mois.

Kyle secoua la tête avec dégoût.

- On pourrait n'avoir que quelques jours, Docteur Nolen. Peut-être seulement quelques heures, s'ils arrivent à poser les bonnes questions à Jacobson.»

Le vin qui s'écoulait dans les fontaines perdit son rouge tandis que le ciel passait doucement d'ocre à bleu foncé, illuminé par une myriade d'étoiles, dans une parfaite reproduction d'une nuit claire, quelque part au-dessus de l'Amérique du Nord. Les visiteurs disparaissaient, ici un à un, là un groupe entier, alors que leur conscience était redéployée ailleurs. Au fur et à mesure, la nouvelle se répandait, la soirée s'achevait. Dans un geste final, Kyle arrêta la simulation de son espace propre et la remplaça par un univers blanc et uniforme. Les quelques derniers visiteurs, surpris par le soudain changement, regardèrent autour d'eux, comprirent le message et disparurent.

«Vous trois, venez avec moi,» ordonna le docteur Nolen en leur envoyant les adresses d'un autre espace virtuel. Les quatre derniers personnages disparurent, laissant derrière eux le néant.


next up previous contents
Next: Stratégie Up: Autonomie Previous: Regarder au-delà de l'horizon   Contents
Thomas Tempe 2003-10-26